[2013] Les journées techniques du liège

Amélioration de la régénération des suberaies et organisation des journées techniques du liège 2013

1. Contexte

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur œuvre pour le développement d’une forêt modèle en Provence depuis 2008. Plusieurs étapes ont été franchies depuis. La région a cofondé et intégré le réseau méditerranéen des forêts modèles. Le travail d’animation, effectué par la suite par l’union régionale des communes forestières en partenariat avec la Région, a permis de mobiliser les acteurs autour de ce projet. Ces derniers ont contribué à définir une vision commune et à élaborer un programme d’actions innovant et ambitieux et faire ainsi valider la candidature de la forêt modèle de Provence. Le 22 avril 2013, ce long travail de concertation a rendu possible la création de l’association forêt modèle de Provence. Pour que l’évaluation des réseaux méditerranéen et international le 8 octobre 2013, donne le statut forêt modèle définitif, l’association doit à présent mettre en œuvre son programme d’actions. L’action proposée par la présente fait partie de ce programme. Le massif des Maures, part importante du périmètre de la forêt modèle de Provence, éprouve des difficultés à régénérer les subéraies, comme dans tous les pays du bassin méditerranéen. Un grand nombre de travaux a déjà été mené dans ces pays. Avant de lancer des chantiers expérimentaux, une première phase de collecte de données semble nécessaire.

2. Objectifs

Cette première phase de l’action doit servir à ancrer le massif des Maures dans les réseaux internationaux d’échanges sur le liège et à faciliter les transferts d’informations. Ainsi il sera possible de disposer d’un état des lieux complet des méthodes de régénération des chênes lièges testées pour proposer des solutions aux subéraies des Maures et identifier les essais complémentaires à réaliser.

3. Mise en œuvre du projet

Cette action prévue pour la période du 1er Août 2013 au 31 mars 2014, va se dérouler en 2 temps. L’étude bibliographique sur les méthodes de régénération des subéraies succèdera aux journées techniques du liège 2013, les 21 et 22 novembre.

Mise en place des journées techniques du liège 2013

Les journées techniques du liège vont être organisées en partenariat étroit avec l’ASL de la subéraie varoise et l’institut méditerranéen du liège. D’autres partenaires vont supporter cette action :
– La FAO ;
– L’ONF ;
– Le CRPF ;
– L’IRSTEA ;
– L’entreprise Junqué ;
– L’entreprise EGA ;
– L’AIFM ;
– La forêt méditerranéenne ;
– Les cofor 83 ;
– La communauté de communes du golfe de Saint-Tropez ;

Une première réunion le 21 février 2013, avec l’ensemble de ces partenaires a permis de mieux définir cette action. Elles se dérouleront le 21 et 22 novembre dans la commune du Plan de la Tour. La journée du 21 novembre consacrée aux « les méthodes de régénération du chêne liège dans les différentes régions du bassin méditerranéen et développement des plants » s’adresse plus particulièrement aux professionnels de la filière et aux élus. À ce jour, des intervenants du Portugal, d’Italie, de Tunisie, du Maroc, d’Algérie, du massif des Maures et des Pyrénées orientales ont accepté de présenter leurs avancées sur le sujet. La journée du 22 novembre portera sur la filière économique du liège avec des exemples de débouchés et une réflexion sur le management stratégique de la filière liège. Cette deuxième journée est à destination d’un public plus large que les professionnels de la filière du liège. Une démonstration de valorisation du chêne liège sera proposée en deuxième partie de journée en forêt. Pour mobiliser les réseaux et en être reconnu, cette rencontre fera en sorte d’accueillir les conseils d’administration de Retecork, le réseau européen des territoires du liège.

Étude bibliographique sur les méthodes de régénération du chêne liège

L’étude bibliographique doit offrir un regard quasi exhaustif des expériences et des études qui ont été menées sur la régénération des subéraies et d’en connaître les conclusions. Pour les études disponibles, ce travail bibliographique engendrera une série de fiche de synthèse avec la description des conditions de régénération et des mesures précises des résultats. Ces fiches de synthèse pourront être regroupées par analogie des conditions d’expérimentations. Pour les études qui ne pourront être accessibles un relevé bibliographique sera effectué pour renseigner, dans la mesure du possible, l’origine de l’information, son titre, son auteur, la période de publication, l’éditeur ou organisme l’ayant publiée, et tous autres éléments permettant les recherches d’archives. Le but étant de : – Faire un inventaire des méthodes expérimentées et de leurs résultats ; – Croiser et comparer les résultats des diverses expériences ; – Identifier des paramètres qui n’auraient pas été testés pour proposer des expérimentations complémentaires ; – Proposer des solutions adaptées de régénération du chêne liège pour le massif des Maures et ainsi inciter à l’investissement. Cette étude bibliographique se chargera donc de recueillir, analyser et synthétiser : – l’ensemble des études réalisées sur le pourtour du bassin méditerranéen ; – tous les organismes ayant étudié ce sujet. Cette étude sera faite par un prestataire extérieur sur une période d’un mois et demi.

Promotion de la démarche, communication

Tout au long de la démarche l’action bénéficiera d’importants supports de communication. Pour les journées techniques du liège, un logo qui demeurera le même pour chaque future édition mais dont seule la couleur changera, va assurer une identification forte de L’évènement. Des dépliants et des affiches sont prévues pour diffuser l’information dans le périmètre de la Forêt modèle de Provence et aux réseaux, qui participeront à ces journées : Retecork, Forêt modèle et la Fao. Mise en œuvre du programme d’actions de la forêt modèle de Provence 4/4 L’évènement sera relayé également par l’ensemble des partenaires de cette action disposant d’un site internet. Lors des journées techniques des communiqués de presse seront envoyés pour solliciter la presse locale. Comme cela a été fait pour la première édition des journées techniques du liège, la Forêt méditerranéenne réalisera une série d’articles sur les présentations des intervenants dans leur revue. Également, un bilan des présentations sera disponible sur le site de Forêt modèle et certains sites partenaires. De même les résultats de l’étude bibliographique feront l’objet d’une présentation public dans le massif des Maures. Cette étude pourra ensuite être largement diffusée par les partenaires de l’action et les réseaux internationaux FAO et forêt modèle.

4. Moyens et coût financier

Le programme ci-dessus nécessite un soutien logistique pour être mis en place. L’animation de l’action est prise en charge par le budget de fonctionnement de l’action et n’entre pas en compte dans le budget spécifique de cette action. Elle sera portée par l’association forêt modèle de Provence. La présente demande porte sur cette période de 6 mois du 1 er août au 31 mars 2014, c’est-à-dire sur 8 mois.

5. Plan de financement

Le budget ne comprend pas de coût de fonctionnement pour la forêt modèle, il ne finance que les aspects logistiques de cette action. Le plan de financement proposé pour ce projet est le suivant :
 Taux

Région  :  Montant 28 120 € , Taux 80 %
Autofinancement : Montant 7 030 €, Taux 20 %
Total : Montant 35 150 €, Taux  100 %

Pour en savoir plus, consultez le document de Compte rendu du Compte rendu du descriptif technique & financier – pour la période du 1er août au 31 mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *